Les normes S1000D et ATA permettent de profiter de documents techniques au point et analysés. Toutes les données sont donc regroupées et étudiées dès leurs entrées. Mais, comment bien exploiter ces informations situées dans un cadre normé et codé ? Voici quelques explications pour une mise en application adéquate de toutes vos données gérées et surtout standardisées par les normes S1000D et ATA.

Données standardisées S1000D et ATA : mise à profit de modules

La norme S1000D propose la gestion des informations sous forme de modules ou de DM (traduit littéralement comme Data Modules). Grâce à ce principe bien pensé, les données sont stockées. Toutes sont alors personnalisables mais, surtout réutilisables à l’infini. Ce partage de métadonnées est une des exploitations principales de la norme S1000D. Ainsi, toutes les données standardisées S1000D et ATA sont créées et transformées au format XML. Cette structuration de l’information est une véritable aide pour une entreprise qui possède des contenus très complexes, par exemple. Les données standardisées S1000D peuvent concerner tous les domaines.

La spécialisation de la norme ATA

Ce n’est pas le cas de la norme spécifique ATA, une sous-catégorie du standard S1000D. En effet, ATA (Air Transport Association) s’applique uniquement de l’aéronautique, de l’aviation. Les fichiers exploités sont également au format XML mais, ils peuvent être d’une très grande variété. Ainsi, par exemple, ATA 44 concerne le système de cabine, ATA 34 la navigation et ATA 114, les systèmes de simulateur de vol. L’exploitation ATA est donc adaptée aux compagnies aériennes principalement.

Données standardisées S1000D et ATA : une base de référence

Les données standardisées S1000D et ATA sont facilement exploitables à partir d’une base commune d’informations. De ce fait, au sein de la norme S1000D, ces données forment un ensemble complet au sein d’un CSDB (Common Source Data Base). Cette plateforme de références communes regorge d’informations codées en DMC (Data Module Code). La mise à disposition des informations se fait donc grâce à un classement pertinent. Ainsi, l’exploitation des données standardisées S1000D et ATA permet de configurer de nombreux projets de natures différentes et de thèmes divers. Cette base de données est l’atout majeur des normes S1000D et ATA pour l’exploitation des données en permettant de les publier, les diffuser et de les partager en un rien de temps.

Les plus de l’exploitation des normes S1000D et ATA

Les données standardisées S1000D et ATA sont donc stockées et archivées convenablement. Ceci est possible grâce à la Suite Adam. De ce fait, S1000D et ATA deviennent des aides à l’amélioration des contenus. Ainsi, ces rédactions techniques sont vérifiées et surtout clarifiées. La mise en application des normes intuitives S1000D et ATA permettent donc une totale adéquation à tous les projets professionnels. Mises à jour régulièrement, elles mettent en avant des données exploitables rapidement et efficacement.

Laisser un commentaire